L’e-learning : un marché en croissance soutenu par la réforme de la formation professionnelle.

e-learning

La formation professionnelle est en train d’opérer sa mue avec la réforme en cours. Cette réforme a sans doute accéléré 2 grandes tendances qui semblent aujourd’hui inévitables : la montée en puissance de l’e-learning et la capacité pour un individu à mobiliser son « capital » formation lorsqu’il le souhaite (le remplacement du Droit Individuel à la Formation par le Compte Personnel de Formation).

Transformation dans la mobilisation des moyens

La création du CPF va en effet permettre à chaque individu de solliciter les formations de son choix auprès des Organismes Paritaires Collecteurs Agréés (OPCA) qualifiés. Les conditions appliquées par le passé au DIF sont donc supprimées : être en poste, obtenir l’accord de son N+1, etc.

L’e-learning, peu utilisé pour la formation professionnelle…

Aujourd’hui l’e-learning peine encore à trouver sa place. Les raisons de ce développement difficile sont pour la plupart connues : la contrainte du présentiel afin qu’une formation soit considérée comme reconnue par les organismes décisionnaires et des contenus encore trop pauvres.

Lorsque l’on interroge les responsable formation, 2  griefs principaux reviennent souvent : peu de contenus disponibles sur les thématiques du management, et la crainte de modules de formation trop génériques.

Il est vrai que si l’on essaie de dresser un état des lieux de l’offre d’e-learning disponible aujourd’hui en France, on s’aperçoit que plusieurs sociétés proposent des formations techniques de qualité (formations à l’anglais, à excel, au développement PhP, etc.), en revanche c’est le désert en ce qui concerne une offre plus qualitative sur des thématiques de management : leadership, gestion du stress, etc.

…pourtant il présente des atouts inestimables

Contrairement à certaines idées reçues, l’e-learning ne présente aucun obstacle en ce qui concerne la personnalisation. Ces modules peuvent être interactifs et surtout personnalisés selon le caractère de l’individu qui suivra le cours. Certains modules proposent donc à chacun de découvrir son socio style au travers de tests de personnalité scientifiques avant de rentrer dans le vif du sujet. Selon le caractère de la personne le déroulé du module ne sera pas forcément le même. Cet exemple illustre donc le fait qu’e-learning et formation personnalisée ne sont pas contradictoires.

Des solutions qui allient présentiel et e-learning

Il est toutefois possible de concevoir que certaines formations, nécessitant par exemple des échanges entre participants, peuvent faire appel à du présentiel en complément de l’e-learning ; on parlera alors de blended learning et il semble que ce soit aujourd’hui la solution privilégiée des responsables formation. Il ne faut pas non plus croire que l’e-e-learning bloque tout échange ou interactivité entre les participants, ou avec l’instructeur. Un certains nombres de solutions techniques déjà disponibles permettent de palier cela et les évolutions technologiques à venir vont pousser en ce sens.

L’e-learning représente certainement l’avenir de la formation. Sa vitesse de déploiement dépendra de la qualité du contenu proposé et du cadre réglementaire imposé. A terme, il est même possible d’imaginer que certains modules d’e-learning soient proposés directement sur des plateformes accessibles à tous les candidats qui pourront alors compléter leurs CVs en ligne par des modules diplômants reconnus des responsables responsables des ressources humaines.

This entry was posted in Informations pratiques and tagged . Bookmark the permalink.