Présentation du métier de conducteur de travaux

Véritable responsable de l’aspect opérationnel d’un chantier, le conducteur de travaux gère l’encadrement des équipes, le respect des délais ainsi que les problématiques liées à la qualité et la sécurité.

Son rôle implique ainsi une responsabilité couvrant l’intégralité d’un chantier, depuis l’étude préliminaire d’un dossier jusqu’à la finalisation des travaux. La fonction de conducteur de travaux comprend les métiers d’ingénieur, de conducteur et de coordinateur travaux. La dimension transversale de cette fonction suppose des spécificités propres aux différents secteurs, de la construction routière aux aménagements paysagers, sans toutefois remettre en question les missions essentielles d’un emploi cadre en BTP.

Principales missions:

  • Le conducteur de travaux est garant de la préparation du chantier. Il gère donc toute la partie appels d’offres, dossier technique, budget prévisionnel, demandes d’autorisation, mise en place des prestations et sélection des fournisseurs de matériaux.
  • Il prend également à sa charge la planification des travaux, en fixant des objectifs, définissant des plans de charge, organisant des postes de travail, contrôlant la qualité et l’application des procédures d’hygiène et de sécurité
  • Le profil d’un conducteur de travaux doit également intégrer une partie gestion des projets: encadrement des équipes, gestion administrative et financière, négociations d’achat, interface entre les parties prenantes, réception finale de l’ouvrage

Formation du cadre conducteur de travaux

Une offre d’emploi portant sur le poste de cadre conducteur de travaux exige généralement un niveau d’études à Bac+5, sanctionné par un diplôme d’ingénieur spécialisé dans la construction, ou un diplôme d’ingénieur généraliste complété par une spécialisation en génie civil ou travaux publics.

Les écoles les plus prisées des recruteurs sont en effet l’ESTP (Ecole Spéciale des Travaux Publics) ainsi que l’ESTIC (Ecole d’Ingénierie et Travaux de Construction). Une formation technique de niveau Bac+2 ou Bac+3 reste toutefois envisageable, à travers les DUT, BTS et Licences Pro spécialisées dans la construction, le bâtiment, ou le génie civil. L’accès à un emploi de conducteur de travaux suppose également une expérience de plusieurs années en tant que chef de chantier, généralement entre cinq et huit ans.

Compétences de l’emploi conducteur de travaux

Quel que soit le secteur d’activité, un emploi de cadre BTP suppose de solides connaissances sur le plan technique ainsi que d’indéniables qualités personnelles.

Sur le plan technique, le métier de cadre conducteur de travaux nécessite:

  • Compétences en gestion, pour le reporting financier des étapes du chantier
  • Capacité d’analyse, pour être force de proposition dans les modifications du chantier
  • Connaissances des outils de métrage, tels que le lasermètre et les niveaux
  • Capacité d’adaptation du cahier des charges, à travers les logiciels de gestion de projets tels que MS Project (pour n’en citer qu’un)
  • Bases du métrage et des règles techniques relatives au génie civil et à la construction
  • Connaissances dans le bâtiment et des différents corps de métier
  • Bases en normes de qualité, de sécurité et d’environnement : ISO 9000, ISO 14001 et HQE

Sur le plan personnel les qualités nécessaires sont :

  • Capacité d’adaptation à de nombreux interlocuteurs
  • Capacité d’organisation : hiérarchisation des priorités, coordination des démarches administratives, techniques et commerciales du chantier
  • Bonne résistance à la pression et au stress
  • Connaissances en gestion des ressources humaines et en management
  • Autorité, leadership et hauteur de vue, pour fixer des objectifs à différents corps de métiers
This entry was posted in Informations pratiques, Présentation des métiers de cadre and tagged , , . Bookmark the permalink.