Les spécificités du statut de cadre

D’après l’INSEE, en France, les cadres représentent un actif sur cinq, ils sont 4,4 millions et cette catégorie professionnelle se féminise de plus en plus. Même si le cadre est en général plus diplômé que les autres membres de son équipe, le diplôme n’est pas obligatoire pour accéder au statut de cadre. Parallèlement, tous les cadres ne dirigent pas une équipe, et tous n’ont pas un réel pouvoir de décision au sein de l’entreprise.

Il existe plusieurs catégories de cadres :

  • Le cadre dirigeant prend des décisions et des orientations qui engagent l’avenir et la pérennité de l’entreprise.
  • Le cadre manager encadre et dirige une équipe. Il est responsable de la structure et de l’organisation de son équipe et prend une part effective dans le recrutement, la formation, la rémunération, la gestion des conflits, le suivi, la progression et l’évolution de ses collaborateurs. C’est un meneur d’hommes qui définit les objectifs de son service et met en œuvre moyens et processus pour les atteindre. Pour réussir, un fort engagement et un esprit d’entreprise sont impératifs.
  • Le cadre, expert dans un domaine particulier, dirige parfois une petite équipe, mais est la plupart du temps seul ou lui-même membre d’une équipe. C’est un spécialiste en comptabilité, marketing, ressources humaines, ou il est ingénieur, chercheur, commercial, etc.

Il faut différencier le statut de cadre de celui d’agent de maîtrise qui est responsable des opérations et de la production de l’équipe qu’il encadre, mais sous contrôle direct de son supérieur qui, lui, est cadre.

Rémunération, retraite, temps de travail du cadre :

En général, la rémunération d’un emploi cadre se compose d’un fixe et d’une partie variable liée à la réalisation d’objectifs qualitatifs et/ou quantitatifs, chiffrés selon une grille négociée chaque année entre les deux parties. Ce salaire est également fonction du secteur d’activité, de la région, de l’âge et de l’ancienneté dans la fonction et dans l’entreprise. En 2013, le salaire moyen d’un cadre est de 3 300 € net. Selon les branches d’activité, à cette rémunération peuvent s’ajouter des avantages en nature et des primes spécifiques.

Dans le secteur privé, trois éléments composent la retraite des cadres :

  • Le régime de base dont le montant est calculé sur la moyenne des salaires annuels des 25 meilleures années.
  • Une retraite complémentaire obligatoire composée de l’Arrco (Association pour le Régime de Retraite Complémentaire des Salariés) et de l’Agirc (Association Générale des Institutions de Retraite des Cadres).
  • Une retraite complémentaire facultative.

Le temps de travail des cadres est régit par les conventions collectives des entreprises :

  • soit le régime des 35 heures avec paiement des heures supplémentaires ou RTT
  • soit un forfait jours, déterminant le nombre de jours travaillés dans l’année, fixé à 218 jours maximum par le code du travail.

La période d’essai pour les cadres est de 3 ou 4 mois selon les entreprises et est en principe renouvelable une fois. En cas chômage, de nombreuses offres d’emploi cadres et autres services sont disponibles auprès de l’Apec (association pour l’emploi des cadres).

This entry was posted in Présentation des métiers de cadre and tagged . Bookmark the permalink.